Actualités de MatchWare

Utilisation des cartes mentales pour préparer un cours, une intervention ou une activité pédagogique

novembre 23rd, 2020

 

Laëtitia
enseignante en économie-gestion option commerce, au Lycée Paul Lapie de Lunéville.

Ambition 21 Numavenir :

  • Renforce la persévérance scolaire par le numérique
  • Participe aux objectifs de l’Union Européenne de limiter à 9,5 % le taux de jeunes en dehors de tout système de formation et sans diplôme du secondaire
  • Accompagne la transformation de la voie professionnelle, catalyseur de compétences attendues dans l’exercice d’une activité professionnelle

Contexte

Un après-midi, Laëtitia est installée dans son bureau. Elle a autour d’elle des livres et un tas de documents, et derrière elle, sa fille joue à la console. Son ordinateur est placé sur sa gauche et elle travaille sur la droite. Laëtitia doit préparer une intervention un nouveau cours, mais ne sait comment s’y prendre. Elle connaît MindView et décide donc de créer une carte mentale. Elle a fait un tas de recherches sur Internet et dans les livres sur le système éducatif. La voilà avec une quantité importante d’informations mais comment les traiter ?

 

Structurer et organiser son cours

Laëtitia devait trouver une solution pour présenter son cours de façon claire et que cela le soit pour elle aussi. Elle avait toute cette information mais ne savait comment l’organiser. Elle a donc naturellement pensé à cet outil qu’est la carte mentale pour faire un tri, pour structurer les données trouvées.

Elle a posé sa racine dans un premier temps. Ensuite, de ses lectures se sont dégagées trois grandes parties, qui ont constitué les branches de la carte. Poser les idées sous cette forme lui a permis d’y voir plus clair, car le sujet ne l’était pas du tout dans sa tête, et de pouvoir les regrouper par thème.

La carte mentale l’aide à structurer la masse d’information qu’elle a à sa disposition sur le sujet et à avoir une logique dans sa présentation. Ainsi, lors de son intervention, elle sait de quoi elle va parler et quels points elle va aborder à quel moment et dans quel ordre.

 

Un bénéfice partagé (professeurs/élèves)

Sans carte mentale Laëtitia aurait conçu son cours de façon classique, et cela aurait été par conséquent, moins parlant.

En fait, cet outil lui permet d’avoir tout sur une même page et cela lui sert donc de pense-bête. La carte mentale ainsi présentée sur MindView l’a aidée à être plus à l’aise face à son public. En la projetant, elle pouvait visualiser chacune des parties à développer et elle a été également utile aux étudiants qui pouvaient ainsi suivre le cheminement de son intervention.

 

Les conseils

Elle conseille l’utilisation de la carte mentale MindView à toute personne qui a besoin d’avoir quelque chose de synthétique, d’organisé et de clair au premier coup d’œil.

Elle est à l’aise avec l’outil et le trouve très intéressant car il permet d’avoir une visualisation rapide, claire et précise lorsqu’elle a une quantité importante d’informations, de ressources à traiter.

C’est pourquoi elle l’utilise souvent pour :

  • concevoir une séance de cours,
  • réaliser une synthèse de cours
  • faire travailler les élèves sur une synthèse
  • mettre en place un projet
  • concevoir sa stratégie globale de formation
  • préparer son inspection

 

« La carte mentale m’a permis justement de mettre mes informations les unes derrière les autres. Donc une fois que j’avais mes 3 branches principales, les trois thèmes principaux que je voulais aborder, j’ai repris toutes les infos à faire passer et j’ai après pu structurer dans mes trois branches. »

 

« Mon objectif c’était d’éclaircir un petit peu… ce que je devais faire parce que ce n’était pas clair du tout dans ma tête. »